Le Bac à Léon, c’est fini. En tout cas dans la version récifale actuelle.Il y aura sans doute une suite, mais dans une configuration totalement différente. Maintenir un petit mètre cube de récif à sept cents mètres d’altitude est finalement gourmand en énergie(s) et fait…