Archives de catégorie : Expériences vécues

Crabes : amis ou ennemis ?

Cet article a eu l’honneur de faire partie de l’édition papier de la revue de l’ARA Vol. 4 No. 3 de Mai / Juin 2001

L’histoire :

Elle commence avec l’achat de 3 Acroporas et un Sériotopora Hystrix.Deux des acropora et le seriatopora hébergeaient des crabes. Celui du Sériotopora était très visible et indubitablement un commensal : pinces longues, corps triangulaire, lisse, l’ensemble de couleur rose pale (Voir Aquarium Récifal le magazine, de Janvier / Février 2001 pour une description plus précise des Trapeziidaea).

Continuer la lecture

La deuxième tentative de procréation du Léon

Ça y est, fin du deuxième épisode, et avec un dénouement heureux: Léon est le père de 19 alevins en pleine forme, mignons comme … des alevins, et surtout mis à l’abri dans le refuge.

L’histoire complète vous est contée ici.

Vous trouvez sur cette page quelques photos des petits au Léon prises les premiers jours de leur vie …

La première tentative de procréation du Léon

Le soir du 30 Juillet 2001, un des Kauderni (pourtant parmi les plus gloutons de mes poissons) refuse de s’alimenter. Enfin ! Après 3 mois d’attente et de nombreuses parades amoureuses, il se confirme de façon indubitable que mes Kauderni forment un vrai couple … Pour une fois, mon poissonnier ne m’a pas raconté de bobard, chose assez rare pour être soulignée. J’avais vu, ça et là, que la durée d’incubation durait entre 21 et 28 jours, selon la température de l’eau. Hors en ces chaleurs estivales, je pensais être dans le bas de la fourchette, et tablais plutôt sur une bonne vingtaine de jours.

Continuer la lecture

Aquarium récifal et automatisme

Contempler son aquarium après une journée épuisante est la récompense ultime de tout récifaliste.
Mais pour cela il faut avoir un bac en forme, bien équilibré, et maintenir constamment des conditions idéales (brassage, éclairage, ainsi que des paramètres physico-chimiques à des niveaux optimaux).
La recherche et la conservation de ces conditions idéales est souvent une source de contraintes et de corvées répétitives dont on aimerait bien se débarrasser (constance du niveau de l’eau, ajout d’eau de chaux ou d’autres compléments, marche/arrêt de l’éclairage, des pompes de brassage, …). Tel Monsieur Jourdain qui faisait de la prose sans le savoir, la plupart d’entre nous ont déjà automatisé une bonne partie des fonctions répétitives de leurs bacs, en général à partir d’horloges mécaniques ou électroniques.

Continuer la lecture